ZEVENEMENT VOTRE

Discution autour des activités pluri-disciplinaires proposées par l'association Zévénement Vôtre (http://zevenementvotre.free.fr)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Moto - Karting - Musique ..... et tout ce que vous souhaitez y voir. Ce forum est à vous !
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
miss'ile
Soit le(la) bienvenu(e)
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 36
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...   22/09/08, 01:46 pm

Cette année, nous suivrons comme d’habitude - mais encore plus attentivement ! - David (Bouvier) sera sur la Metiss #45, et toujours la Yamaha #67 de Magalie, seule femme du plateau. Evidemment pour Cédric, une seule couleur existe : le vert des Kawa, en particulier la 11 avec I.Silva, J.Mazuecos et E.Nigon; et pour eux, finir sera déjà bien…

A noter coté concurrents : Il s’agit de la dernière course des BMW, qui passent en mondial Superbike l’année prochaine. Suzuki a la possibilité de remporter le championnat du monde 2008, avant la dernière manche du Qatar. Ils sont suivis par la Yamaha Austria #7. Le tenant du titre est le GMT 94, bien décidé à prendre leur revanche du Mans (abandon sur panne au bout de quelques heures) et à conserver la couronne.
Honda engage une moto officielle, en partenariat avec Moto Revue, sur laquelle rouleront Jean-Michel Bayle, Sébastien Charpentier et Thierry Traccan.

Le jeudi :

Nous arrivons un peu avant midi pour découvrir que cette année nous sommes zone 7 : tout l’extérieur du 180°, avec une belle vue sur le 1er virage et sur Estoril… Pas mal ! Seul inconvénient : comme il s’agit de l’intérieur du circuit, en venant du paddock il nous faut traverser la piste … ou emprunter la passerelle publique. Petit coup de speed en apprenant notre affectation : est-ce que nous sommes bien avec Bernard comme chef de poste ? L’an dernier nous avions trouvé l’équipe très sympa. Notre ami Bill est intérieur château d’eau, avec ses amis belges. A notre poste, le ton est donné : on découvre un panneau assez original coté piste (mais je ne suis pas sure que les pilotes puissent le lire …) cf. photo

On commence l’après-midi par les essais libres du Bol et là grosse mauvaise surprise : pas de « Snowball » en vue … mais où est donc la #67 ??? Après interrogatoire serré de nos collègues il s’avère qu’ils ont lourdement chuté en bout de ligne droite... aïe aïe aïe, grosse déception ! Mais on espère quand même qu’ils vont pouvoir réparer et repartir, au moins pour les essais de nuit obligatoires.
Pour le moment, il faut beau et chaud … très chaud même : on prend lentement mais surement de belles couleurs, à la limite du coup de soleil même ! Bah voui : quand la météo annonce plein d’averses et des maxima à 17° on ne s’encombre pas de casquette ni de crème solaire ! Plutôt des bonnets et des polaires…

Les qualifs de la Michelin Power Cup révèlent une grande différence de niveau entre les pilotes : de 1’49 pour la pôle à 2’09 … (plus lent que moi en 600 lors du roulage de cet été ! voir CR). En ce qui concerne la French Cup, un concurrent a été invité par Honda pour cette course et il s’agit du champion du monde Mickael Pichon lui-même ! Il tire son épingle du jeu en se classant dans les 20 premiers (11ème aujourd’hui et 20ème au cumulé)… Egalement présents, les pilotes de la coupe Kawa et du challenge Protwin.

Vers 20h30, au moment de reprendre nos postes, le ciel se couvre dangereusement ; peu de temps après le début de séance, l’orage éclate. Il pleut des cordes, la plupart des pilotes rentrent, d’autant plus que la foudre est au rendez-vous, avec une coupure générale des projecteurs du circuit … si si si ! Les éclairs se multiplient et se rapprochent, coincés entre deux rails de sécurité, on ne fait pas trop les malins… Finalement, la direction de course annule les essais. Tout le monde rentre pour essayer de tout faire sécher pour demain, on se croirait dans un campement… La pluie continue pendant la nuit.

Le vendredi :

Malgré la présence de son fameux camion jaune, David (de l’ACO-IDF) n’est pas commissaire mais mécanicien pour le team #176.
Appel des postes à 8h30, début des qualifs par la French Cup à 9h30. On retrouve Pichon à la 20ème place, malgré un petit détour sans gravité par le bac à gravier : chassez le naturel il revient au galop ! Puis la suite des qualifs des pilotes du Bol : la #67 est définitivement absente … c’est triste. En plus, on n’a aucune nouvelle du pilote qui a chuté. La Métiss quant à elle se débrouille plutôt bien.
On retient le drapeau rouge dans la série rouge justement, suite à une chute assez grave au château d’eau : en effet, nous apprenons à la radio qu’il s’agit de la #57. Or ce pilote n’est autre que Franck Millet, le co-équipier de notre ami Eric sur le n°20 aux 24h en avril dernier… Il est évacué et le bilan est assez lourd : fractures ouvertes au tibia, blessure à l’abdomen, au sternum et aux poumons… Plus tard, une personne du team nous apprendra qu’il a été opéré dès son arrivée à l’hôpital. Espérons qu’il se rétablisse rapidement !

A la pause du midi, on re-croise Josué (Duzont et #97 lui aussi) : n’ayant pu trouver un guidon au Bol, il a quand même réussi à trouver une place en coupe Michelin. Comme il revient du Superbike à Lédenon, il a tout son matériel dans le camion. Quelle chance ! Malheureusement, il chute devant nos yeux à Estoril au bout du 4ème tour à peine … et signe tout de même en 1’52 le 8ème temps sur la grille ! Allez Gwada ! Il a une petite brulure au genou mais la moto est bien amochée ! Il n’a pas l’habitude de ces pneus (son meilleur chrono est en 1’47 ici). Le soir, nous l’aiderons à réparer, Bill également.

En fin de poste nous rejoignons directement les stands pour la traditionnelle visite. David en profite pour me convaincre de faire l’umbrella-girl pour son team, la #176, au profit de l’association Gregory Lemarshall, pour lutter contre la mucoviscidose : comment refuser ? Me voilà donc sur la moto, avec le T-shirt de l’assoc et le petit shorty noir du Bol …

Gimbert a signé le meilleur temps des qualifs, mais sur le dernier tour des essais J.DaCosta arrache la pole pour la #1 (avec V.Philippe et M.Lagrive). Suivront ensuite sur la grille de départ la 94, la Yamaha Austria #7, la Kawa 11, la 2ème Suz (W.Costes, G.Dietrich et O.Four). La Honda National Moto #55 est 6ème devant le Junior Team et les suisses du Team Bolliger #8. Le team Moto Revue est 13ème, le team LTG #57 est 18ème, la Metiss #45 est 24ème, la #176 est 37ème, la Ducati #78 a été rétrogradée en dernière position pour changement de machine.

Samedi matin :

Au programme de la matinée, le warm-up et les finales sur dix tours des coupes Michelin, Protwin, Honda et Kawa. Josué prend un départ moyen et met du temps à se remettre dans le rythme (il pointe jusqu’à la 13ème position…), mais il fait une très belle remontée sur la fin pour terminer 6ème ! En French Cup, notons que Pichon termine à la 13ème place.
Dans les 1ères courses, c’est l’hécatombe en sortie de chicane du Nurburgrin : sept chutes en 2h ! Il devait y avoir un souci sur la piste car après un petit nettoyage, les pilotes ne tombent plus à cet endroit. Les concurrents nous livrent de belles bagarres, surtout en coupe Kawa, que ce soit en tête ou dans le peloton.

Pour la course, nous serons en poste au départ, de 21h à minuit, de 6h à 9h et de 13h à 15h… les mêmes horaires que l’année dernière, ça va.

L’endurance :

Pour la 1ère mise en grille, nous sommes dans la ligne droite, avec une belle vue sur le spectacle : un poulet qui fait un strip-tease, un pilote avec un gâteau d’anniversaire, les traditionnelles photos avec les umbrella … Au départ problèmes de démarrage pour le GMT 94 et la National Motos 55. Cette année, il y a des cercles à la chaux pour préciser la position des pilotes au départ.

A 15h, on assiste à la chute de la Ducati #98 juste en bout de ligne droite, après la passerelle… elle n’aura pas roulé beaucoup puisqu’après être repartie, le pilote va tirer tout droit à Adelaïde : retour définitif aux stands, pas de Bol …

Nous montons ensuite à l’intérieur de ce virage d’Adelaïde : toujours aussi impressionnant ! On entend les pneus crisser au freinage, les motos sont complètement écrasées sur l’avant. On assiste à quelques « touches » entre motos à la ré-accélération.
Après 4 heures de course, un radiateur percé relègue le GMT loin derrière la tête de course…

Juste avant minuit, on apprend que la #11 vient de faire une « triple chute avant » … les chances de victoire s’éloignent pour la kawa officielle … et ‘grâce’ à la pluie on ne voit pas les larmes des fans … lol. Il pleut pendant la nuit, ce qui permet de tester les stratégies de course des différends team manager. Et au petit matin, le froid est bien présent ! Mauvaise nouvelle : abandon de la Metiss … Chute du GMT,

Après notre « relais » de 6h à 9h, nous continuons le tour du circuit par les voies de sécurité intérieures : nous en profitons pour prendre de belles photos à chaque virage. C’est vraiment toujours un plaisir d’être aussi près de la piste ! Le soleil pointe enfin le bout de son nez… Nous devons quand même rentrer au paddock pour ravitailler avant de repartir en poste à 13h.
Pour la fin de course, nous avons la satisfaction de suivre de belles bastons entre la 11, la 1, la 2 et la 94. Les motos 7 & 3 suivent leur petit bonhomme de chemin, lentement mais surement, pour finir dans le top 10. La #1 est en tête depuis 16h hier quand même !

Bientôt il n’y a plus de suspense (dommage…) : les Suz terminent l’une derrière l’autre, grâce à la fiabilité des pilotes (aucune chute) et des machines. La Yamaha Austria #7 complète le podium, avec seulement 8 tours de retard, et prend la 2ème place au mondial. Viennent ensuite la kawa officielle (qui a réussi à finir une course…), Phase One Endurance #3 et le GMT.
Le Junior Team remporte la catégorie Superstock, suite à une pénalité de vingt minutes infligée à la Honda Moto Revue #60 pour non-respect du temps de repos de Sébastien Charpentier. La machine du Qatar est seconde et la Yam #111 du CDS est 3ème.
Le podium Open regroupe les 3 seules motos de cette catégorie qui ont franchi le damier : la BMW #71 devant la Ducati #78 et la BMW #17.

Bilan de cette 72ème édition : nous n’avons pas beaucoup travaillé et c’est tant mieux pour les pilotes ! Ces quatre jours sont passés super vite, le temps était agréable, et on va revient avec de belles couleurs et la marque des lunettes … Et on s’est encore fait avoir dans la distribution des combi du Bol, il n’y en a plus... encore une fois. Coté environnement, le Safety-car n°2, garé à notre poste, est resté allumé pendant toute la course …

Par la suite, nous avons enfin pu avoir des nouvelles de la 45 par David, extrait : « j'suis tombé à Adélaïde aux freins. La moto a glissé gentiment mais a malheureusement été percuter Mr Gimbert ! Le problème est que ça a cassé une rotule de bras donc impossible de ramener la moto... Qui n'avait pas grand chose. Dommage nous étions bien placés. »
Et également de la 67 par Mag : « Au moment où Yann rétrograde pour rentrer dans la courbe, un corps étranger vient se coincer entre le pignon de sortie de boite et le petit carter de protection. La roue arrière se bloque, fume. Yann pense à un faux point mort ou à un problème de boite à vitesse et embraye mais non… bien évidemment la roue reste bloquée. A ce moment là, et heureusement (je ne pensais jamais dire ça un jour…) il est éjecté de la moto. Cette dernière, le corps étranger étant broyé, poursuit sa route effrénée, prend appel sur le vibreur et s’envole littéralement en direction des pneus pour s’écraser dedans (elle n’a pas touché le bac…). Les commissaires ont eu la peur de leur vie, la voyant déjà atterrir dans la cabine commissaires du poste derrière eux !!! Incroyable. Nous sommes tous complètement sonnés par cette annonce et remercions le créateur de nous avoir rendu notre Yann avec une « petite » entorse du genou. »

PS : pour les photos, voir le blog http://missile97.skyrock.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://missile.new.fr
SAMOURAÏ
... mais il (elle) parle !
avatar

Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 23/02/2006

MessageSujet: Re: COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...   25/09/08, 10:26 pm

super ton CR , n'ayant pas pu officier , on s'y croirait;..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zevenementvotre.free.fr/DanielNestoret/AccueilDN.htm
GGCOX
Animateur
avatar

Nombre de messages : 1503
Age : 48
Date d'inscription : 28/05/2007

MessageSujet: Re: COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...   26/09/08, 09:47 am

Ouais, ca c'est du CR vivant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ggcox-racing.fr
miss'ile
Soit le(la) bienvenu(e)
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 36
Date d'inscription : 22/07/2008

MessageSujet: Re: COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...   26/09/08, 12:26 pm

merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://missile.new.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...   

Revenir en haut Aller en bas
 
COMMISSAIRE AU BOL (par Missile) enfin le CR ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COMMISSAIRES AU BOL DOR (par Missile) enfin ...
» Cyclotracteur ... enfin le Film !!
» *Billyderf*J'ai enfin trouvé mon bonheur"un fastback&am
» Enfin une maman avec son petit
» Enfin une BONNE NOUVELLE !!! Saint ex a été retrouver hier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZEVENEMENT VOTRE :: MOTO :: PISTE :: Compétition-
Sauter vers: